*“Jah” ou “Yah” est l’équivalent Rastafari de Dieu. 

 

Le refuge c’est moi.

Le refuge c’est moi. 

Têtu. Peur de ta propre âme. 

alors L’âme garde sa résidence derrière la peau. 

Je me demande si la maison doit être de la folie ou si l’un est fou.

Collectionner des vestiges de l’art humain et les refigurer en pensée.  

Et ainsi seule la conscience est maintenue.

Je sais que je suis fou parce que

tu ne m’appelles pas citoyen — mais qu’est-ce que la folie quand tu la définisses; toi qui ne m’appelleras même pas citoyen. 

 

Tue-moi: pays sale

Eau sale. Eau sale. Eau sale.

Nettoyer cette peau de balles jaillissant 

sur les dos de nos frères, dedans chez nos mères.

Nous y retournons tous, pourtant on préfère penser à la maison avec nostalgie. “Remember spring”.

On ne se sent plus en sécurité.  Alors on s’accroche à la saison  comme  si c’était chez notre mère.  

Pays sale chanter. Les femmes sales viennent du Printemps. 

Tu vois qu’on a soif de ce qu’il y a sous nous. 

Pourtant, on reste nul de la source

pour boire de. pour guérir avec. pour se baigner— 

 

À ressort. 

Maintenant, vide de communion, tu les forces à boire comme un taureau de la source.  

Mes frères ne sont pas des animaux qui crient 

“Tue moi sale, country pissing spring”.

“Pauvre de moi” non, le déclencheur est malheur.   

Voir comment le péché apporte le printemps et le printemps déclenche L’Eau Sale— 

Mort. 

 

Fête du peuple panthère

La mort est ce que tu t’apportes.

Mort d’un moi impitoyable. 

Laisse-moi parler de ce que tu m’as refusé. 

 

En fait, ne me le permette pas, car je ne cherche plus ton permission.

Or your acceptance.

Ou ton acceptation. 

 

Nous ne perdrons plus notre temps, pour maintenant, nous sommes une personne et une unité 

La fête du peuple. 

Nous sommes en état d’esprit. 

Nous sommes un mouvement.

Nous sommes une terre à construire au sommet de. 

 

Alors, oublie ce que t’ont appris. 

Ne les appelle pas maître. 

Maîtrise toi-même 

 

Rappelez-leur que vous êtes humain. 

Dites-leur que vous n’êtes pas d’accord. 

Créez la vie de votre propre âme. 

Fertiliser la liberté; nouvelle terre.  

 

Vous serez mal nommés— être la liberté. 

 

[display:39115]

L’AMOUR DANS L’ÉDUCATION 

Je suis enfin libre—

C’est ce que tu m’as dit. 

 

Ton travail est mon profit—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

Je suis cultivé— 

C’est ce que tu m’as dit. 

 

Je vis dans ton ignorance construite—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

C’est mon corps—

C’est ce que tu m’as dit. 

 

Tu en feras, ce que je veux—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

Sois toi-même— 

C’est ce que tu m’as dit. 

 

Adhérer à l’esprit coloniale et à ses désirs—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

Apaiser l’homme blanc—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

Rachète-toi dans mon attente—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

Prête-moi les fruits de ton travail—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

Accepte ton maître comme dieu; comme sauveur—

C’est ce que tu voulais dire. 

 

La liberté n’est pas à vous— 

C’est ce que tu voulais dire. 

 

Je ne suis pas le fou—

C’est ce que j’ai réalisé.  

 

Je suis plus grand que ta construction de moi—

C’est ce que j’ai réalisé.  

 

Je suis plus grand que ta lâcheté— 

C’est ce que j’ai réalisé.  

 

Je suis plus sage que ta sagesse—

C’est ce que j’ai réalisé.  

 

Je suis libre en dehors de toi—

Et je ne te remercierai pas. 

 

L’AMOUR DANS LE SOIN DE SOI

J’écris pour un peuple élevé pour se suicider.

Un peuple donné les bribes de la vie, et dit de faire avec.  

Les restes qui entraînent la mort.  

 

Nous nous vengeons— en Jah

Dans l’eau 

Dans les fruits— de terre et de mer

Dans les légumes 

En prière 

Dans le terrain fourni par Jah. 

Nous nous vengeons. 

Nous ne consommons pas ce qu’il n’a pas créé. 

Car il a été offert au nom de la domination. 

 

Nous t’avons vu essayer—

En manille

En bateau 

Dans les nouvelles terres et avec la gouvernance. 

Tu as menacé de poison. 

Et jah a ramené le remède. 

 

Tu as menacé de poison. 

Et Jah a ramené le remède. 

Tu as menacé de poison. 

Et Jah a ramené le remède. 

 

Les Vignes Me Guidant 

La dépendance est comme la prière demandant la libération.   

Envie de se libérer de soi, 

L’entropie c’est moi. 

La liberté ne l’est pas—

Me guidant chez-moi. 

Me pendre lentement; me pendre lentement jusqu’à 

Le détenu c’est moi 

et

Jah devient Parenté comme la Maternité.

 

Ou nectar de la mère. 

Ou fierté 

Ne partage pas les Remords avec ceux qui me pendent 

But enfile moi dans la vigne. 

Ramène-moi à Jah 

Dérouler ma colonne vertébrale de porc. 

Voile moi de chèvrefeuille; appelle moi doux.

Attends-moi, la merveille c’est moi. Céder à la jeunesse. Zion vient bientôt. 

 

L’AMOUR DANS LE PRIÈRE  

Rendement.

Pliez—  trouve la terre.

Rencontrer la terre.

S’incliner devant la terre; rencontrer Jah 

 

It does not matter that they have forsaken you,

But you now know they seek to forsake you. 

Pray their intentions away. 

 

Peu importe qu’ils t’ont abandonné,  

Mais tu sais maintenant qu’ils ne veulent pas comprendre. 

Prie loin de leur ignorance.

 

Peu importe que tu ne les apaises pas, 

Mais tu sais maintenant aller ailleurs. 

Prie loin de leur rejet. 

 

Prei pour une bonne intention— 

Être accepté par ce qui te nourrit. 

 

Prie pour être vu— 

Par toi-même et par Jah; autre part, tu as juste besoin d’être ressenti 

 

Prie pour perturber— 

L’esprit de tous ceux qui pensent que tu devras les apaiser.  

 

Trouver l’amour de soi dans la prière  

“Je t’aime, Jah” c’est-à-dire “Je t’aime, Self”.

 

Encore,

“Je t’aime, Jah” c’est-à-dire “Je t’aime, Self”.

 

[display:39116]

TROUVER JAH

Trouver Yah

Trouver Soi. 

 

Trouver la paix 

Trouver de la richesse.. 

 

Trouver la santé 

Trouver le pouvoir. 

 

Trouver de la force 

Dans une heure désespérée.  

 

Trouver l’humilité 

Combattre le chagrin. 

 

Trouver la vérité.  

Et soulagement. 

 

Trouver le royaume  

Trouver le trône. 

 

Trouver Yah 

Et trouver chez-moi. 

 

La Gloire: elle

Dans une gorgée de liqueur marron, je t’entends comme si par Yah. 

Prier une incrédulité ambiguë, je te vois.

Incrédulité ambiguë – est-ce un Jah dont vous n’êtes pas sûr ou est-ce vous-même?

Et si c’est soi, est-ce que ca fait de toi un Yah, ou est la peau votre seule foi? 

 

Je te demande ce qu’est l’âme. 

 

Tu pries a un Jah qui a l’air comme ta mère, mais tu ne crois encore pas en Elle, Si elle n’existe pas, alors guide-moi vers la vigne de Jah, car je dois voir son ventre. Et je me réjouirai, comprenant que l’arc de mon chagrin reposait dans une ambiguïté cesser. Je suis enfin libre, au paradis, dans la terre. 

 

The COVID-19 pandemic has thrown challenges at all of us — including The Michigan Daily — but that hasn’t stopped our staff. We’re committed to reporting on the issues that matter most to the community where we live, learn and work. Your donations keep our journalism free and independent. You can support our work here.

For a weekly roundup of the best stories from The Michigan Daily, sign up for our newsletter here.